top of page

 à propos 

 Oléronnaise, petite fille d'ostréiculteur et de marin pêcheur, l'île d'Oléron a toujours été un refuge, un écrin, une passion. 

Cette île que les oléronnais essaient toujours de dompter, de cloisonner, de canaliser offre une nature brute et envoûtante, empreinte de couleurs apaisantes mais lumineuses. 

Les vues aériennes de l'île d'Oléron sont l'œuvre invraisemblable d'un colosse où s'enchevêtre une multitude de nuances minérales et où résonne le dur labeur de nos ancêtres.  

La magie, les couleurs et l'harmonie qui y règnent, offrent une alternance architecturale, sculpturale et  sauvage unique: entre claires et mer, écluses à poissons et horizon houleux.

 

Petite fille aussi de tailleur,  j'aime à l'instar de mon grand-père confectionner, créer,

associer, dissocier, assembler les teintes et les formes pour ajuster le patron de la vie et apprivoiser le fil du temps.

En 2022, j’ai fait imprimer un livre sur mon travail, j’ai demandé à un poète et un photographe de l’illustrer. « Les nuits d’amour sont bleues » est un ouvrage préfacé par M. Yannick Bestaven (Vainqueur du dernier Vendée Globe) et M. Blémon (Réalisateur).

photo de Christelle DUBOIS

“La terre vibre, les couleurs dansent et la surface ondule.” 

J’utilise une technique ancestrale qui invite à une lecture graphique, artistique, quasi musicale de mon environnement, et qui conjugue l'immensité à l'infiniment petit, réveille nos sens, nous transmet le rythme et la vigueur de l’océan. Ces points qui remplissent la toile, déclinés, enchevêtrés ou alignés m’ont éveillée à la magie et à la musicalité de mon propre territoire.

Dans mes peintures, je veux le mouvement de la houle, les nuances minérales et le graphisme de ma région.

La terre vibre, les couleurs dansent et la surface ondule.

 

Christelle Dubois

Artiste-Peintre

bottom of page